Présentation de la plateforme dénommée « Système intégré des faits d’état-civil » (SIFEC)

Le processus de numérisation complète de l’enregistrement des faits d’état-civil et d’établissement de ses statistiques vitales est enclenché !

Lord Maryhno Gandou, Directeur général de l’Agence congolaise des systèmes d’information (ACSI), a patronné, lundi 5 décembre 2022 à Brazzaville, la cérémonie de présentation de la plateforme dénommée « Système intégré des faits d’état civil » (SIFEC). En présence de Jacques Essissongo, Préfet Directeur général de l’Administration du territoire ; des Maires d’arrondissement, des Présidents des tribunaux et des Procureurs de la République.

Cette plateforme a été présentée par les membres de l’équipe projet de l’ACSI, ceux-là mêmes qui l’ont conçue et réalisée. Alban Gildas Loundou Obela, Chef de projet et membre de l’équipe, a pour sa part, présenté les principales fonctionnalités du SIFEC, sur les cas de déclaration de naissance et de décès, tandis que Jacques Essissongo en a fait le commentaire puis traduit le besoin de la plateforme, formulé par le Ministère de l’Intérieur. « Cette plateforme, qui est en phase d’implémentation avancée, est la réponse de l’ACSI, à l’expression de besoin venant du Ministère de l’Intérieur, de la décentralisation et du développement local, à travers la Direction générale de l’Administration du territoire (DGAT)»,  a souligné le DG de l’ACSI.

« L’ACSI accompagne le Gouvernement à travers divers projets informatiques, à savoir : le Système intégré de riposte contre la Covid-19 ( SIRCOV), réalisé pour le compte du Ministère de la santé et de la population ; le Système intégré de gestion de l’éducation (SIGE), réalisé pour le compte du Ministère de l’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation ; l’Assistance à la maîtrise d’ouvrage (AMO), effect   uée sur les projets ci-après : SIGFIP (Système intégré de gestion des finances publiques), pour le compte du Ministère de l’Economie et des Finances ; Système intégré de gestion des impôts et taxes (E-TAX) ; Système intégré de la paie des agents de l’Etat (SIPAE) ; Système de suivi des paiements  des créances de l’Etat (SYSPACE) et Fibre optique inter-administrations (FIA) ; la réalisation des sites Web de la Primature, du Ministère de l’intérieur et de l’Institut national de la statistique (INS) : le traitement de la paie des agents de l’Université Marien Ngouabi (UMNG) ; de l’Université Denis Sassou-N’Guesso (UDSN) ; de la Caisse congolaise d’amortissement (CCA); de l’Hôpital général de Loandjili (HGL) ; de l’Agence de régulation des transferts de fonds (ARTF) ; du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) et de la Caisse de retraite des fonctionnaires (CRF) », a-t-il poursuivi.

En perspective, l’ACSI accompagnera le Gouvernement dans la mise en œuvre des projets sélectionnés par le 5ème pilier du Plan national de développement (PND) 2022-2026 et du Projet d’accélération de la transformation numérique du Congo (PATN), dont elle est partie prenante dans la modernisation de l’Administration congolaise, à travers l’automatisation de son système d’information. En rappel, l’Agence congolaise des systèmes d’information est une institution de l’Etat, en charge de l’automatisation et de la dématérialisation des processus dans les différentes instances de l’Etat. Elle a pour mission ‘’d’élaborer et de mettre en œuvre des schémas appropriés des Systèmes d’information, adaptés aux besoins spécifiques de l’Etat’’(Loi n°2-2015 du 4 février 2015).